Accueil Informations Son Histoire

Son Histoire

Visionnez l'exposition :
" Saclas au fil du temps, en textes et en images. "
Cliquez ici

 
LA PREHISTOIRE






De tout temps, Saclas fut un lieu de vie, comme en témoignent les outils en pierres taillées ou polies trouvés dans les champs et les carrières.
L’habitat préhistorique a même été repéré dans certains endroits de la vallée.







L'EMPIRE ROMAIN
Situé en Gaule celtique et habité par les Carnutes, notre village fut d’abord une série de petits hameaux sous l’autorité des Druides. La conquête par les romains de Jules César nous donna le nom de Salioclitae.


Pour asseoir sa domination, Rome créa des voies de communication en dur et utilisables par tous les temps.
La principale de ces grandes voies romaines reliait Paris (Lutécia) à Autin (Augustodunum) par Orléans (Genabum) à Salioclitae.
Situé exactement au milieu du trajet de Genabum à Lutecia fut installé un « castra » camp romain fortifié au lieu dit le Romard.
Devenu ville étape, notre village se développa rapidement pour devenir une importante métropole Gallo romaine équipée de temples et de thermes remis à jour par les fouilles.






LE MOYEN ÂGE

Après la chute de l’empire romain au VIIème siècle et l’avènement des Mérovingiens, Dagobert 1er (629-639) donna Saclas à l’Abbaye de St Denis en y autorisant un marché.


Les Carolingiens par Louis le Débonnaire ou Louis Le Pieux confirmèrent la donation ainsi que le marché du jeudi en date du 1er décembre 815.
Plus obscure, la période du moyen âge verra un certain Jehan de Montagu, en 1406, donner Saclas aux moines Célestins de Marcoussis.
En 1500, le bourg est entouré de remparts et commandé par un capitaine, le sieur De Poilloüe dont la famille marquera le village.
Le château du Boulay aujourd’hui disparu, puis le manoir des Prés de la Cure furent sa résidence.
L’Eglise St-Germain l’Auxerois, fut construite au XIème siècle, certainement à la place d’une autre chapelle, puisque la paroisse de Saclas est mentionnée dès 630.
Agrandie au XIIIème siècle, elle connut toutes les vicissitudes de notre pays : incendiée lors des guerres de religion, elle fut reconstruite au XVIème siècle puis subit de gros dégâts lors de la révolution, fut enfin rénovée au XIXème siècle. Cette église fut un relais étape pour les pèlerins de St Jacques de Compostelle.
La révolution fit de Saclas un chef lieu de canton pendant quelques années





LA FIN DU XIX

Notre village connut l’occupation prussienne lors de la malheureuse guerre de 1870.

Le XXème siècle débuta par un évènement considérable :

la construction de la ligne de chemin de fer, communication avec la capitale, transport de produits agricoles et autres.

Vingt six jeunes Saclasiens périrent lors de la Grande Guerre 1914-1918.

1939-1945 verra une nouvelle occupation par les nazis dont le village sortira exsangue.

Saclas fut toujours un village actif, tout d'abord grâce à l'énergie hydraulique de la Juine qui actionnait sept moulins écrasant le blé de la Beauce pour faire le pain de la région parisienne. L'activité agricole en plus des céréales produisait des betteraves sucrières, des oléagineux, du maïs, tous les produits des élevages sans oublier les nombreux moutons qui fournissaient la laine traitée dans deux filatures.
Ensuite, le lait, les bovins, les porcs, les volailles, les lapins alimentaient les marchés parisiens. Sept volaillers abattaient les volailles et les lapins récoltés par des tournées en Beauce et en Gâtinais, un seul reste aujourd'hui.
D'autres industries prirent le relais des moulins. Le cuir à Fouville, les monuments funéraires à St Denis, les produits d'entretiens ménagers, le matériel dentaire et bien d'autres petites et moyennes entreprises sans compter les nombreux artisans et débits de boisson.
Aujourd'hui devenu plus résidentiel, notre village garde son activité dans le secteur médico-social et conserve ses commerces et artisans, vivifié par une vie associative intense et un afflux de nouveaux habitants attirés par notre vallée.


Mentions légales | Plan du Site | Recherche | Contact